Bienvenue sur le forum Rpg Nemesis.
Vous allez entrer dans un monde où les ténèbres ont pris possession de la liberté humaine.
Ce forum est déconseillé au - 18 ans.
Ouverture le 04/12.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons la bienvenue sur le forum NEMESIS
ouvert depuis le 04/12/2010
Nombre de ligne exigé : 15 lignes complètes.
Nous vous rappelons que le forum est accessible pour les + 18 ans.
De ce fait, tous les sujets ne sont pas visibles car certains peuvent contenir des scènes de violences pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes.
Pensez à voter sur les top sites pour ramener du monde.
Possibilité de créer son personnage mais favorisez les prédéfinis qui sont importants pour l'histoire.

Partagez | 
 

 Pourquoi tant de haine? [Retour dans le passé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyler Moreno

avatar


Messages : 55

Feuille de personnage
Age perso :
Ami(e)s:
Ennemi(e)s:

MessageSujet: Pourquoi tant de haine? [Retour dans le passé]   Ven 14 Jan - 2:30


¤
Tyler ¤ Elaïa


    ¤Flash back¤
    Les lumières s'allument brusquement, mes sourcils se fronce et sans les ouvrir je sais déjà quelle heure il doit être, chaque jour nous sommes réveillés à la même heure, de très bonne heure, six heures....à qui cela leur servait-il de nous lever aussi tôt si ce n'est pour nous foutre en boule dès le matin. A croire que certains de ses "pions", aimait nous faire sortir de nos gonds pour mieux nous battre. Je tournais la tête en directions de ma "fenêtre" et remarquai qu'à cette époque de l'année, le soleil n'était même encore levé, cela faisait bien cinq minute que je trainais dans mon lit à penser à elle, quand le mécanisme de protection se déclencha dans ma cellule, un rideau de fer obstrua la vision de la nuit et la porte s'ouvrit violemment pour faire apparaître deux hommes tout habillé de noir, aucune arme, cela était inutile contre nous et surtout contre moi, je m'en serais servis pour m'ôter la vie et disparaître de ce monde infâme. Je me levais en soufflant légèrement et l'un d'eux me parla sèchement.

    Premier homme : "Un autre soupir de ce genre n°2000M031220234 et tu iras faire un tour direct à l'isolement et sans détour par la case infirmerie c'est compris?"

    Alors que tout être humain normalement constitué et libre répondrais ua moins quelque chose, ici nous devions conservé le silence face à eux tant qu'ils nous demandait pas de "répondre" clairement. J'avais l'envie énorme de lui faire un grand sourire pour le foutre encore plus en boule que je ne l'était, mais ce matin je voulais avoir droit à mon petit déjeuner, je l'avais manqué trois jours d'affilé à cause de mon impolitesse et ma mâchoire en avait encore le souvenir malgré moi. Ignorant leur regard, je me dirigeais vers le bout de mon lit où y étais déposé mes affaires de la veille et sortais, gardé par ses deux balourds en direction des salle de bains communes aux hommes. La douche du matin terminé, je me grattais la barbe naissante, rêvant de pouvoir me raser prochainement, mais seul des passage à l'infirmerie ou en prévision pour le marché aux esclaves nous donnait l'occasion "d'être" rasé, car nous n'avions évidemment aucun accès à tout objet tranchant ou dangereux et surtout pour moi.
    Dans le couloir qui me menait au réfectoire, je dépassai quelques uns de mes congénères, ayant plus de mal à marcher que moi, plus abîmés certainement, certains était ramené de force en direction des dortoirs et je vis que des "nouveaux" était arrivés dans cette prison. Je faisais la queue, de nouveau libre de mes gardes, contemplant la chaîne qui reliait mon collier à mes poignet, m'entravant de certains mouvement, quand le personne devant moi secouai la tête et je fus quelque peu fouetté par ses cheveux blonds. Relevant les yeux, je constatai que ce n'était nul autre que Elaïa, Elaïa et son regard de bête sauvage....


    -Range ta crinière, ça m'éviterai de perdre un œil la prochaine fois!

    Un coup d'œil d'un garde me fit retourner à ma préoccupation première, à savoir ce que j'allais me mettre dans l'estomac...rien de bien passionnant ce matin, des pommes, du pain à moitié sec ou des céréales pas vraiment plus appétissante accompagné par notre ration quotidienne de lait, pas qu'ils veule nous engraisser surtout, non, mais tenter de nous garder en bonne santé pour notre goût et notre valeur. Même si nous sommes maltraité à mon humble avis, nous restons vital pour eux, pas forcément irremplaçable à ce que j'ai cru entendre, mais important tout de même.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi tant de haine? [Retour dans le passé]   Lun 17 Jan - 16:50

Depuis combien de temps elle étaitdans ce maudit centre ? Elaïane comptait plus les jours. Au début de cette « incarcération auxenfers » la jeune fille avait gravé sur la crasse des murs de sacellule des barres représentant les jours séparée de Evan. Mais depuis qu'elle l'avait retrouvée, non seulement elle avait perdu le compte, mais elle n'avait plus l'utilité de compter puisque tout ce qui lui importait était d'être près de sa sœur malade. Cet endroit était leur enfer, leur camp de dressage. Une sorte de prison mixte pour former les futur toutous des vampires. L'idée n'était pas si bête, quoi de mieux pour conserver le pouvoir que de soumettre les plus faibles par la peur et la souffrance. C'était juste inhumain. Oh mais, ils n'étaient pas humains ne l'oublions pas!Du jour au lendemain la race humaine, dominante dans ce monde malgré ses nombreux défauts était devenue la race méprisée, la race inférieure, celle qu'on écraserait du bout de son talon avec un
plaisir jouissif.Bien-sûr ce genre de réflexion on le garde pour soit si on tien réellement a
manger dans les trois jours qui viennent. Dans ce centre toute parole
déplacée ou non autorisée était considérée comme un crime.

Ce jour là Elaïa se réveilla dans ce qui était sensé être sa Chambre. Celle qu'on avait aménagée pour que les sœurs Brynjolf soient ensembles. Cela faisait un bon moment que la jeune « rebelle » se comportait presque docilement. Mais il y avait une raison à tout. Non, les vampires n'avaient pas réussit la mater la petite impertinente, elle restait sage parce que sa jumelle malade avait besoin d'elle et qu'évidement dans un cachot elle ne servirait à rien. Au moment même ou elle se réveilla la jeune femme jeta un coup d'œil vers sa sœur, c'était bon, elle allait bien et venait de se réveiller aussi. Mais il était évident que seul un sourd ne se serait réveillé tellement les martèlement a la porte étaient secs
et forts.
Évidement, on les séparaient la journée pour éviter toute confusion ou tout problème. Elaïa commença donc sa journée par la douche, surveillée bien sur, au cas ou elle essayerait de se suicider avec le savon. La jeune fille vit très rapidement son reflet dans un miroir, en effet ses cheveux avaient poussés, depuis qu'elle était ici elle avait du abandonner l'idée de se les couper afin d'être à l'aise. Tout objet potentiellement dangereux leur était strictement interdit. La conséquence était qu'il n'y avait presque plus rien pour les distinguer elle et sa sœur, mis à part peut-être le regard absolument inamical d'Elaïa et cet air constant de colère sur son visage.

Après la douche le petit déjeuner, si l'on pouvait l'appeler ainsi. Un immense réfectoire ou des humains enchainés se servaient et s'asseyait sans presque un mot. Parler n'était pas forcément interdit, mais les prisonniers étaient souvent trop déprimés et trop terrifiés par leurs bourreaux pour parler.
Elaïa s'impatientait, elle était en plus agacée par ses cheveux lui tombant dans les yeux, elle se rappelait maintenant pourquoi elle préférait les avoir court. Elle secoua la tête pour dégager sa vue, quand elle entendit quelqu'un parler derrière elle. Ça lui était adresser et en plus c'était une réflexion trop déplacée pour qu'elle ne réagisse pas. La demoiselle fit volte face prête à rendre une réplique cinglante quand elle vit le sourire et les yeux amusés de Tyler. Ela se calma et sourit a son ami.

«_ Toi ? Tu prend le petit-déjeuner maintenant ? C'est rare, tu as donc décidé d'être sage ? Tu avais si faim que ça ? »

Voyant qu'un garde l'avait vue se retourner et comprenant qu'elle mettait un peu trop de désordre dans la file d'attente elle se retourna et se servit. Elle pris une pomme, du lait et un peu de ces céréales ressemblant à des sciures de bois, et qui en avait par ailleurs, le goût. Elaïa s'assit a la table la plus proche invitant son ami à la rejoindre. [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Moreno

avatar


Messages : 55

Feuille de personnage
Age perso :
Ami(e)s:
Ennemi(e)s:

MessageSujet: Re: Pourquoi tant de haine? [Retour dans le passé]   Ven 28 Jan - 18:54

Des chiens...

Elaïa avait raison , j'étais affamé et leur "pouvoirs" persuasifs, m'avait rendu aussi docile qu'un petit toutou durant tout mon isolement, alors pourquoi m'enfermer en état de légumes, ils aurait au moins pu me laisser dans ma cellule, bien évidemment cela serai moins jouissif pour eux, nous voir en chier était un plaisir pur pour ces chiens.

-Tu n'as même pas idée....j'ai beau essayer de résister à tout ça, j'ai des besoins vitaux et celui de manger en fait parties, j'ai bien d'autre besoins.....mais tu n'es pas disposé à les assouvir et tout rapprochement ici, est proscrit....l'abstinence, ça doit être l'une des pires punitions qu'ils nous imposent...OH! Mais c'est vrai, tu ne sais pas de quoi je parle!


Je ricanai et nous allions prendre place à une table, mon plateau ne donnait pas très envie, mais bon fallait bien se nourrir un peu. J'étais suicidaire, oui mais pas assez maso pour me laisser agoniser par la faim, je préférais une mort plus rapide, dans laquelle je serais maître de l'acte, tout du moins que j'en aurais décidé.


-Où se trouve ta soeur?

Je savais que si l'une n'était pas là, l'autre se sentait mal et ne voyant pas Evangeline dans le réfectoire, je supposais un état précaire ou une rébellion. En parlant de rébellion, le surveillant qui nous avait observé dans la file d'attente nous surveillais de près et cela m'agaçait, l'envie de lui balancer mon lait au visage était si tentante.

*Du calme Ty', mange d'abord...après on verra...3 jours de plus au trou? Cela ne me fait pas peur...*


-Tu as déjà participé à des batailles de réfectoire? Non parce que là tout de suite, j'ai une envie complètement cinglée, l'envie de foutre un bordel royal dans toute cette merde!

Je mangeai rapidement et en levant les yeux au loin, je crus avoir une hallucination, ses cheveux, sa silhouette....de dos je n'étais pas certain et je me levai rapidement pour aller à sa rencontre, sans prêter gare à l'appel du surveillant. Mes pieds me dirigeait tout seul derrière elle et je lui attrapai le bras urgemment.

-Al'?....pardon, je suis désolé, je t'ai confondus avec...

Je ne pus terminer ma phrase que j'étais sèchement reculé en arrière par le col. Furieux, j'attrapai le premier plateau à côté de moi et lui balançai au visage, il ne bougea pas durant quelque secondes, laissant la nourriture dégouliner sur lui, jusqu'à qu'il me montre ses canines et siffler de mécontentement. Je jetai un coup d'oeil à Elaïa et espérai un peu d'aide, jusqu'à ce qu'un mystérieux bol atterrisse sur lui à nouveau, la guerre était lancé, montrons leur durant le peu de temps que nous avions avant que les renfort n'arrive, ce que nous avions dans le ventre.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi tant de haine? [Retour dans le passé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi tant de haine? [Retour dans le passé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE RESTE DU MONDE :: ♦ AUTRES LIEUX :: Réfectoire-
Sauter vers: