Bienvenue sur le forum Rpg Nemesis.
Vous allez entrer dans un monde où les ténèbres ont pris possession de la liberté humaine.
Ce forum est déconseillé au - 18 ans.
Ouverture le 04/12.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons la bienvenue sur le forum NEMESIS
ouvert depuis le 04/12/2010
Nombre de ligne exigé : 15 lignes complètes.
Nous vous rappelons que le forum est accessible pour les + 18 ans.
De ce fait, tous les sujets ne sont pas visibles car certains peuvent contenir des scènes de violences pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes.
Pensez à voter sur les top sites pour ramener du monde.
Possibilité de créer son personnage mais favorisez les prédéfinis qui sont importants pour l'histoire.

Partagez | 
 

 Allyson Miller - The vampire slayer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allyson Miller
Admin
avatar


Messages : 118
Age : 38
Localisation : Los Angeles

Feuille de personnage
Age perso : 25 ans
Ami(e)s:
Ennemi(e)s:

MessageSujet: Allyson Miller - The vampire slayer   Lun 29 Nov - 13:20

♠ Identification Card



Allyson Miller




Nom : Miller
Prénom : Allyson "Ally"
Age : 25 ans
Date de naissance 17/12/2000
Groupe : Les résistants
Lieu de Résidence : Les égouts



(c) Krys



♠ My Story

    Je naquis le 17 décembre 2000 à San Francisco, fruit d'une relation sans lendemain. Ma mère a toujours été cette femme indépendante, du peu que je me souvienne, elle m'avait expliqué que les histoires d'amour étaient trop complexes et la plus part du temps, nous finissions par souffrir, c'était ainsi qu'elle avait fait le choix de ne jamais s'attacher à un homme. Mes douze premières années, je n'avais été élevée que par elle. A l'époque, mon père était un haut gradé dans l'US Army, je ne le voyais que très rarement, lors des fêtes et lorsqu'il était en déplacement dans la région. Malgré le fait qu'elle m'avait élevé seule et que son salaire n'était pas mirobolant, elle faisait en sorte que je ne manque de rien, j'étais toujours bien habillée et elle m'offrait régulièrement de petits présents. J'avais le strict minimum et ce n'était pas pour me déplaire, le plus important pour moi était l'amour qu'elle me portait. Je n'avais jamais mené la vie dure à ma mère, j'étais une élève studieuse, jamais de caprices où de bêtises, j'étais sa fierté.

    Je venais de fêter mes douze ans lorsque ma mère décéda. Je me rappelle de ce jour comme si c'était hier. Les médias faisaient toute une polémique de ce fameux 21 décembre 2012, soit disant la fin du monde, créant l'hystérie de la population. Ce jour là, ma mère m'avait intimé de rester à la maison, elle devait s'absenter pour une course. Une absence de quelques minutes, s'était transformée en heure, puis en jour. Ce fut trois jours plus tard que je fusse retrouvée par mon père, terrée dans un coin en position de chien de fusil, les yeux larmoyants. Peu de temps après, j'ai su par les services de police que ma mère avait été retrouvée morte gisant dans une marre de sang, d'après les témoignages, elle avait été mêlée à un racket, un coup de couteau au niveau de la carotide lui avait été fatale.

    Bien trop jeune pour devenir indépendante, je n'avais pas eu d'autres choix que de suivre mon père. C'était ainsi que je m'installasse définitivement chez lui à Los Angeles. Je m'attendais lors de mon arrivée à être accueilli par sa femme et son fils mais je m'étais trompée, mon père depuis des années vivait seul. Même si je dois bien avouer que j'aurai apprécié de connaître les joies de la vie de famille à plusieurs, j'étais rassurée de n'être qu'avec lui, un moyen de mieux le connaître et de me rapprocher de lui. J'avais perdu mon pilier et j'espérais bien le retrouver avec mon père. Après le décès de ma mère, j'étais complètement pommée et j'avais besoin d'affection. De part son métier, et son haut grade, mon père était incapable d'avoir un geste tendre ou tout simplement montrer ses sentiments. C'était un homme autoritaire et très stricte. Pour les rares fois où j'avais passé du temps avec lui, je n'avais pas eu souvenance de le voir ainsi. Je ne cache pas qu'au début j'avais quelque peu du mal à m'habituer à son éducation très différente de celle de ma mère, mais bien vite j'avais pris mes marques. Levé, couché, et repas étaient à heure fixe et pas une minute de plus, chambre ordonnée et lit au carré, j'avais comme l'impression d'être un de ses subordonnés. Le comportement de mon père changea, à l'arrivée de mon demi-frère Shawn, il était beaucoup plus cool avec moi par contre avec ce dernier, c'était tout le contraire. Moi qui me faisait une joie de pouvoir enfin apprendre à le connaître, j'avais tenté un premier contact mais j'avais vite fait machine arrière. Il était distant, froid, j'avais l'impression qu'il ne m'aimait pas, peut-être était- ce dû aux différences que faisait mon père. Grâce à ma bonne conduite et mes bonnes notes à l'école, mon père avait accepté que j'intègre une école de danse, passionnée depuis ma plus tendre enfance et que je partageai avec ma mère. Mon rêve devenir un jour, une grande danseuse. Bien assez tôt, je m'étais découverte d'autres passions, Le tir et self défense, c'était mon père lui même qui me les avait enseigné, sûrement sa façon bien particulière à lui de me montrer un geste d'affection. Ces activités allaient être d'une grande utilité dans les années à venir.

    Courant 2013, Los Angeles était sujette à de nombreux évènements à vous glacer le sang, disparitions, séries de meurtres, des corps avaient été retrouvés, vidés de leur sang. Le F.B.I avait été mis sur le coup. Après enquête, il s'était avéré que les instigateurs de ces actes barbares n'étaient autres que des vampires. Depuis des décennies, ces derniers vivaient à nos côtés, se fondant dans la masse, le temps pour eux de gravir les échelons, côtoyant des riches industriels, des sénateurs, les hommes les plus puissants sur la planète. Bien assez vite, ils arrivèrent au sommet , voulant diriger le monde, faisant des humains des esclaves à part entière. Il fallait bien se douter que nous allions nous rebeller. C'était ainsi qu'en septembre 2013, le peuple décida d'affronter ces buveurs de sang. Malgré des entraînements intensifs, ce soulèvement était voué à l'échec, nous pauvres humains étions bien trop faibles face à ces êtres surpuissants, résultat les trois quart de la population avaient été décimées. Alors que certains n'ayant pas la force de se battre contre le mal, ils se laissèrent capturés, mon père et d'autres partisans formèrent un groupe de résistants, il y en avait sûrement d'autres mais moins bien importants que le notre. A cette époque, je n'avais que treize ans, il était donc normal que je le suive, et même si j'avais été en âge de faire un choix, sans hésiter, j'aurai été du côté des rebelles.

    Les années qui suivirent se résumaient à se battre pour notre survie et notre liberté, errant d'un endroit à un autre, se cachant la plus part du temps dans des grottes, des usines désaffectées ou encore des égouts, troquant et à la recherche de nourriture. Tous nos biens, nous avaient été volés par ces buveurs de sang, nous n'avions plus rien. Je me rappelle encore de ses hivers froids, entassés les uns contre les autres pour se réchauffer, nos repas se limitaient à un par jour, des entraînements quotidiens pour être prêt face à notre ennemi. Souvent mon père, chef des résistants, partait avec son équipe les affronter et moi, j'attendais toujours patiemment son retour, priant pour qu'il ne lui arrive rien. Je devais avoir dix sept-ans, quand mon père m'emmena combattre à ses côtés, trop fière de la confiance qu'il m'accordait. C'était pour ainsi dire mon baptême, premier affrontement contre des vampires, même si je savais me battre, je manquai d'expérience, mon père attentif à mes moindres déplacements et au moindre coups portaient à mon attention, ce jour là, j'étais plus un fardeau qu'autre chose, ce qui devait arriver arriva, un ennemi se jeta sur lui, tentant de le vider de son sang. Un premier tir partit en direction du monstre aux yeux rouges carmins, tentant de le faire fuir et le deuxième était pour mon père, il m'avait intimé de mettre fin à ses souffrances. J'avais tué mon propre sang. Encore un jour qui hantera mes nuits jusqu'à ma mort.

    Alors que je m'isolais de plus en plus au sein des résistants, je ne leur adressai la parole que pour les envoyer chier, j'avais tellement de rage en moi, je ne pensai qu'à une chose tuer ce buveur de sang, celui qui m'avait fait commettre un tel acte, son visage était ancré au fin fond de mon esprit. Je ne survivais que pour me venger mais la rencontre avec cet adonis, ce fameux jour, où ses protecteurs l'avaient amené à nous, un simple contact, un regard, j'avais trouvé une nouvelle raison de vivre. Je l'avais aidé à se relever, pourquoi lui ? Après tout j'agissais différemment habituellement. J'étais devenue cet être insensible, froid, mais quelque chose en lui m'attirait. Pendant de nombreuses années, je l'ai côtoyée régulièrement, il était devenu mon tout, mon rayon de soleil au milieu de ces ténèbres jusqu'à il y a deux ans de cela, lors d'une embuscade, tout son groupe a été tué, il fut enlevé sous mes yeux, j'avais été impuissante, j'étais persuadée qu'il l'avait tué pourquoi l'épargner lui alors qu'ils avaient exécuté tous ses compagnons.

    Il y a tout juste un an alors que je ne pensais pas le revoir un jour, mon chemin croisa celui de mon demi-frère Shawn. Tout d'abord, j'avais été réticente de ces retrouvailles voir même inamicale, je n'avais pas oublié sa façon d'agir avec moi, les quelques mois où il avait séjourné chez mon père, mais bien vite, je m'étais rendue compte qu'il avait subi un lavage de cerveau lorsqu'il était un esclave oubliant totalement ou partiellement son passé. Ce fut moi qui lui appris notre lien de parenté. Nous passions beaucoup de temps ensemble et peu à peu, il agissait comme un grand frère protecteur. Malgré le fait d'avoir enfin retrouvé un membre de ma famille, ma haine envers ses satanés vampires n'avait pas changé et je me promettais un jour de venger ce que j'avais aimé, morts par leurs fautes.




♠ Character


    Longtemps, j'ai été une gamine douce, aimante, capable de tout pour aider mon prochain. J'étais heureuse et respirais la joie de vivre. Il suffisait parfois quelques minutes aux personnes pour m'apprécier. Après la mort de ma mère, je m'étais un tantinet renfermée . La fille complètement pommée. Un sentiment d'insécurité m'habitait, j'avais peur qu'on m'abandonne ou qu'on me rejette. J'étais cette fille qui tentait de faire tout son possible pour être aimée. L'éducation donnée par mon père a fait que je me suis affirmée. Peu à peu, je suis devenue froide, distante voir même insensible enfin tout du moins c'est ce que les gens pensent, je ne montre rien de mes émotions. J'ai ce côté rebelle, je n'ai peur de rien, je refuse tout autorité et ne me réfère qu'à mon seule jugement, je suis très têtue. Je déteste par dessus tout qu'on me dicte ce que je dois faire, je n'obéis qu'à moi-même. Je n'hésite pas à dire ce que je pense et je peux parfois être très blessante. Si j'ai envie de dire merde à une personne, je n'hésiterai pas une seule seconde pour le faire. Je peux parfois être impulsive, évitez de me chercher car vous allez forcément me trouver et c'est à vos risques et périls. Je suis rancunière, une crasse s'en était terminée. Je me suis forgée une carapace et très peu de personnes sont capables de la transpercer. Depuis quelques années, une haine profonde m'anime et celle-ci s'est intensifiée depuis peu.



♠ Physical


    Si je devais me décrire, je dirais que je suis une jeune femme de taille moyenne (1m68), plutôt jolie malgré mon teint diaphane, des formes proportionnelles à ma taille que j'aime entretenir lorsque que le temps me le permet. J'ai un visage en forme de cœur, un nez légèrement retroussé, des lèvres ni trop charnues ni trop fines que j'adore malmener en les mordillant. A l'époque, d'après mes proches, j'avais un sourire ravageur et des yeux qui en feront tomber plus d'un, un mélange de vert et de marron clair. Pour ma couleur de cheveux, à la base, j'étais brune avec des reflets légèrement roux mais depuis peu, pour affirmer ce côté rebelle, je les ai teint en noirs, j'en ai fait de même avec la longueur de mes cheveux, alors qu'avant ils étaient longs, une tignasse que j'avais d'ailleurs du mal à dompter, j'ai donc opté pour le mi-long.
    D'un point de vue vestimentaire, j'aime m'habiller assez cool, il faut dire que je n'ai jamais été une adepte du shopping et de nos jours, ce n'est plus possible. J'appréciai les slims et les tee-shirts que je noue à ma taille. J'adore enfilé un sweet à capuche ainsi que ma veste militaire mais ce que j'aime par dessus tout c'est lorsque je porte mes vieux pantalons en cuir et mes hauts confectionnés par mes soins.



♠ Derrière l'écran

Célébrité Avatar : Kristen Stewart
Prénom ou pseudo : Lillie
Age : 30 ans
D'où connais - tu le forum ? euh je suis une des admins fondatrices
Ton avis sur le forum : Trop Fun
Présence sur le forum : 5 j /7


♠ The End



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Allyson Miller - The vampire slayer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NEMESIS :: ♦ PRESENTATION :: ♣ Dossiers Validés-
Sauter vers: