Bienvenue sur le forum Rpg Nemesis.
Vous allez entrer dans un monde où les ténèbres ont pris possession de la liberté humaine.
Ce forum est déconseillé au - 18 ans.
Ouverture le 04/12.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons la bienvenue sur le forum NEMESIS
ouvert depuis le 04/12/2010
Nombre de ligne exigé : 15 lignes complètes.
Nous vous rappelons que le forum est accessible pour les + 18 ans.
De ce fait, tous les sujets ne sont pas visibles car certains peuvent contenir des scènes de violences pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes.
Pensez à voter sur les top sites pour ramener du monde.
Possibilité de créer son personnage mais favorisez les prédéfinis qui sont importants pour l'histoire.

Partagez | 
 

 Tyler Moreno pour votre déplaisir!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyler Moreno

avatar


Messages : 55

Feuille de personnage
Age perso :
Ami(e)s:
Ennemi(e)s:

MessageSujet: Tyler Moreno pour votre déplaisir!   Ven 26 Nov - 19:55

♠ Identification Card



Moreno Tyler




Nom :Moreno
Prénom :Tyler
Age :25 ans
Date de naissance : 27/05/2000
Groupe : Esclave
Lieu de Résidence :Centre de dressage



(c) credits



♠ My Story

Écrire minimum 20 lignes
Orphelin, je n'ai jamais su qui était mes parents, la seule chose que l'on avait accepté de me dire, ce fut que l'on m'avait retrouvé sur le pas de porte de l'orphelinat. Abandonné...je n'ai jamais compris quelles motivations peuvent pousser une mère ou un père a abandonner sa propre chair et son sang, quelle que soit la situation précaire ou les problèmes qui ont pût avoir. Malgré tout l'amour que purent me donner mes familles adoptives, je ne pus leur rendre cette affection, enfermé dans mon mutisme, ma bulle protectrice. Je ne répondais que par monosyllabe et seulement si cela était nécessaire, j'ai fait souffrir toutes ces femmes qui voulurent me donner un peu de bonheur. Alors que j'avais à peine 13 ans, une femme à la beauté époustouflante, me pris sous son aile, même si je restais prostré dans mon silence, je prenais peu à peu conscience du monde qui m'entourait, tel qu'il l'était, telle qu'elle le voyait dans son coeur. Elle ne me forçait pas à avoir un quelconque contact physique, ni même à avoir un semblant de conversation, c'est quand je fus fasciné par son piano à queue qu'elle m'apprit à jouer de ce si merveilleux instrument, c'est ainsi que je faisais passer mes émotions au travers des notes ivoires et noires. Je commençais à peine à m'attacher à elle et la considérer comme une personne importante à mes yeux, que l'on me retira de sa garde, cela ne dura guère longtemps, me promettant de me reprendre, Estrella devait passer me prendre le soir, quand tout bascula.


Stupidité, vanité du genre humain, je ne me suis jamais senti à ma place parmi eux, si j'avais pu me terrer dans un trou et y rester jusqu'à ma mort, je l'aurais fait.
Alors que je pensais que ma vie serait la même jusqu'à ma mort, ennuyeuse au possible et sans vie, je me rendis compte que j'aurais dû bien plus apprécier mes biens et ma vie, oui la vie tout simplement et encore ma liberté. En cette journée de septembre 2013, alors que les infos ne parlait plus que des meurtres en séries ignoble qui avait lieu un peu partout sur le continent et plus particulièrement à L.A, l'humanité c'est retrouvé confronté à leur pire cauchemars, sorti de l'ombre, les vampires se sont montrés aux yeux du grand public, ce que personne ne soupçonnait hormis leur véritable existence, c'est que des politiciens hauts placé, dont des sénateurs, faisait partie de leur race. Nous n'étions pas préparés à leur faire face et nous avons tour sombré dans la panique, la peur, la terreur... Je suis conscient de ma chance, du miracle qui fait que des militaires ont investi les murs de l'orphelinat, quelques heures suivirent avant de subir une attaque atroce à l'intérieur de notre centre, des tas de personnes sont resté clouées au sol, effrayé, terrorisé, je ne compris qu'un millième de ce qu'il se passait devant mes yeux, deux bras m'ont soulevé dans les airs et éloigné de mes camarades d'infortune, tout ce dont je me souviens par la suite, c'est de cette couleur rouge, imprégné sur mes habits, sur mes mains, sur mon visage....les jours défilèrent et je ne savais pas où je me trouvais, ni avec qui j'étais, je savais seulement qu'il s'agissait de cinq hommes, militaires ou quelque chose du genre. Je ne déterminai plus la saison qui nous enveloppai, la seule chose qui me faisait revenir parmi eux, c'était les rares moments où j'étais nourris.
Nous étions devenus les choses qui se cachaient au péril de leurs vies et eux les honnêtes vampires qui vivait pleinement ce qui avait été autrefois notre routine humaine, repas, boulot, dodo.


Nous avions établit une sorte de planque dans un entrepôt, enfoui dans les sous-sols à une centaine de mètres, je ne sortais jamais, sauf si cela était inévitable, si tout le monde devait contribuer à notre ravitaillement. Et c'est ce qui arriva un jour, on me fit sortir de notre trou et sans aucune explication, nous nous sommes faufilé à travers les sombres ruelles et rapidement dans les voies souterraine, les égouts.....l'odeur pestilentielle ne me plaisait guère mais je m'étais habitué à notre propre odeur crasseuse, par conséquent, je supposais être capable de supporter pire. Les pieds mouillés, je ressentis pour la première fois, le froid qui envahissait mon corps, des frissons me parcoururent l'échine et levant les mains fasse à moi, je regardais les engelures, distraitement, me perdants dans cette couleur qui peuplait mes cauchemars, je n'eus qu'une brève minute dans les profondeurs noires de mon âme quand j'entendis un bruit sourd, suivi d'un grincement, celui d'une lourde chose métallique, la lumière nous apparu alors et plusieurs hommes nous encercla, au bouts de quelques secondes, on nous laissa passer cette "porte", puis une autre et encore une autre, je ne sais combien de sas on nous fit traversé jusqu'à que nous atteignons une vaste grotte, là encore on marcha durant plusieurs minutes jusqu'à ce que nous commençâmes à entrevoir plus de lumières et enfin, des tas de personnes. Je retenus alors ma respiration, oppressé par tant de regard sur nous, je reculais de plusieurs pas quand je trébuchais sur une pierre, me retrouvant les fesse à terre, j'aurais juré que mes os laisserait une marque dans la roche après cet impact qui fut sec et brutal.
A ce moment là, je restais assis à terre, terrifié par tout ce monde, toutes ses paires d'yeux, quand une main apparu devant moi, elle était bien plus propre que la mienne et je fus ébloui par la blancheur de son épiderme. Je levais les yeux pour apercevoir à qui appartenait cette si belle main quand je fus happé par un halo de douceur vert et marrons. Je ne compris que trop tard que ma main avait agit par elle même, se plaçant au creux de cette main empli de chaleur, tiré en avant je retrouvais l'équilibre précaire de mes jambes mais ne desserrais pas ma prise de de sa main, mes doigt ne voulant pas rendre la liberté aux siens. Comme possédé par sa présence, mes yeux toujours ancrés aux siens, un raclement de gorge et je perdis cette connexion entre nous, elle était la première personne qui me tirai de ma bulle depuis la perte d'Estrella et cela faisait toute la différence. Cette rencontre me transforma à tout jamais, quelques heures plus tard, nous repartîmes dans notre repère et toute les nuits qui suivirent furent totalement différente, plus supportables, moins sanglantes. Les années passèrent et je m'ouvris peu à peu aux gens qui m'entourait, m'attachant à eux, je savais que je n'aurais jamais dus quand ce jour arriva, celui de notre fin, de leur fin à vrai dire, car je ne sais par quel miracle une fois encore, je m'en sortis indemne, je voulus voir qui me sauva, malheureusement, je constatai avec horreur que les bras qui m'encerclais était froid et que ses yeux était immaculé d'un rouge sans pareil. Un cri transperça mes oreilles et je regardai qui en était l'auteur, je fus abasourdi de retrouver mon ange de douceur, cela faisait si longtemps que je ne l'avais revus, un sentiment effroyable me brûla les entrailles et en un instant, je me retrouvai dans les ténèbres.
La première chose dont je me souviens à mon réveil, fut la froideur des chaînes qui m'encerclait le cou, les poignets et les chevilles. Voilà comment je me retrouvai prisonnier et par la suite, esclave d'une ancienne connaissance, si j'avais su que ma vie serait dédié à la servir, peut-être aurai-je préféré ne jamais la rencontrer, tout était confus dans ma tête, partagé entre plusieurs état d'esprit.




♠ Character

Je ne sais si l'on peut me définir comme quelqu'un qui a de la personnalité, d'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais eu d'amis, mes seuls ennemis étants de smorts-vivants, je ne parlais à personne, ou du moins la seule à qui j'avais confié mes pensées, mon coeur, je l'avais perdues à jamais. Je n'avais que très peu d'opinion et une très basse estime de moi même. Je n'étais pas un combattant, refusant toute violence, toute haine, je n'ai réalisé que réellement ma situation de privilégié que trop tard, je savais juste que j'aimais la musique, bien que cela faisait des lustre que je n'en avais pas entendue. Que je détestai la couleur rouge, les vampires et le sang, combien de fois je m'étais raclé la peau pour effacer cette horrible couleur, toute cette hémoglobine.
J'aimais le vert au reflet marrons, la fraise et le bleu nuit, torturé dans l'âme et le corps j'étais un solitaire, préférant me prostrée dans mon monde ennuyeux plutôt que d'affronter la dure vérité de l'humanité. Lâche? Oui certainement, cela valait mieux qu'être stupide et se jeter dans la gueule du loup, ou devrais-je dire, des vampires....pourquoi....c'était là ma question existentielle depuis le soulèvement de ces monstres.



♠ Physical

A quoi je ressemblais? Un tas d'os! La peau sur les os, bien que les dresseurs tentait de me remplumer, je faisais tout pour ne rien ingérer malgré les punitions te les châtiment, je savais que j'avais une valeur marchande bien trop grande pour que l'on m'abîme trop profondément et j'en jouais, la tête rasé à présent, on ne distinguais plus vraiment cette couleur bronze que mes cheveux arborais, mes yeux, eux, était toujours de ce vert si particulier. J'étais plutôt grand par rapport à mes congénères, mais bien plus maigre, mes jambes me portait à peine et je priais chaque jour pour que l'on mette fin à mon calvaire, chose qui n'arrivait pas, j'avais même tenté d mettre fin à mes jours, plusieurs fois, jusqu'à ce que la dernière fois, je ne pus aller très loin, j'étais à présent surveillé et le collier de couleur argent me différenciait de certains, c'était comme une classification, laquelle je ne le savais pas encore.


♠ Derrière l'écran

Célébrité Avatar : Robert Pattinson
Prénom ou pseudo : Krys
Age : 25 ans
D'où connais - tu le forum ? Je suis l'une des fondatrice.
Ton avis sur le forum : Addict
Présence sur le forum :Variée

♠ The End
Revenir en haut Aller en bas
 

Tyler Moreno pour votre déplaisir!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NEMESIS :: ♦ PRESENTATION :: ♣ Dossiers Validés-
Sauter vers: